DOCUMENTS D’IDENTITÉS ET VISAS :

> Pensez à vérifier les formalités d’entrée et de séjour auprès de l’ambassade et du consulat du pays où vous vous rendez.
Maison des Français à l’étranger :
www.mfe.org/index.php/Annuaires/Ambassades-et-consulats-francais-a-l-etranger
> La plupart des Etats exigent un passeport dont la validité doit expirer plusieurs mois après la date prévue pour le retour en France. Adressez vous en temps utile à votre préfecture pour son renouvellement éventuel.
> Certains pays acceptent les voyageurs français porteurs d’un passeport même périmé (depuis moins de 5 ans) ou d’une carte nationale d’identité (en cours de validité).

Prenez la précaution de conserver à votre domicile la photocopie des documents que vous emportez (en cas de perte ou de vol à l’étranger) et de vous munir d’au moins 2 photos d’identité.

Pour plus de sécurité, le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes vous recommande de stocker ces documents sur le site www.service-public.fr : après une rapide création de compte, vous disposerez d’un espace de stockage gratuit, personnel et confidentiel, accessible depuis n’importe quel poste connecté à Internet, et ce 24h/24. Ainsi, en cas de vol ou de perte de vos papiers d’identité, vous pourrez télécharger ces pièces depuis le consulat et faciliter la preuve de votre identité.

POUR LES ENFANTS MINEURS :

• L’enfant mineur qui voyage avec ses parents doit être muni de sa carte d’identité (pays de l’UE notamment) ou de son passeport, s’il n’est pas inscrit sur celui de ses parents.
• Si le mineur voyage seul avec sa carte d’identité, il doit être, en outre, muni d’une autorisation parentale de sortie du territoire. En aucun cas le mineur voyageant seul ne peut utiliser le passeport de ses parents sur lequel il serait inscrit. Il doit impérativement être muni d’un document à son nom (carte d’identité ou passeport).
• Si un visa est nécessaire, prenez contact en temps utile avec les services consulaires étrangers en France, car selon les pays, un délai peut être nécessaire à la réalisation de certains documents (formulaire, photographie, extrait de casier judiciaire, relevé bancaire, billet de transport aller et retour, etc).

SOUSCRIVEZ UNE ASSURANCE RAPATRIEMENT

• Un rapatriement sanitaire international peut paraître au premier abord dérisoire, exagéré voire inutile. Pourtant, se faire soigner dans certains pays n’est pas forcément évident. Certains pays ne disposent pas de structures médicales suffisamment développées. Il est également possible qu’ils ne possèdent pas le matériel adapté à votre cas. Les prix peuvent aussi s’avérer trop élevés. Il est donc préférable de se faire rapatrier pour bénéficier du système médical français

LE SAVEZ-VOUS ?

Savez-vous que le contrat de votre carte bancaire garantit certaines assurances lors de vos voyages ?
> Informez-vous auprès de votre banque sur les assurances dont vous bénéficiez grâce à votre carte bancaire et vérifiez aussi les exclusions de votre contrat.
> Avant votre départ, vérifiez la validité de votre carte bancaire.
En cas de soucis, prévenez dans les plus brefs délais le service assistance de votre banque.
> Cependant, une assurance complémentaire peut s’avérer utile pour être certain d’être bien couvert. Questionnez votre assureur ou votre agence de voyages.
Souscrire une assurance rapatriement, c’est la garantie d’être rapatrié en France en cas d’accident ou de maladie à l’étranger.

LA LÉGISLATION LOCALE ET FRANÇAISE :

Respectez les usages locaux et la, ou les religions pratiquée(s) dans le pays de destination. Ils peuvent entraîner des attitudes ou des règles vestimentaires ou alimentaires qu’il convient de respecter. Respectez scrupuleusement les lois locales notamment celles relatives :
• À l’alcool (importation, achat et consommation, notamment au volant).
• Aux moeurs.
• Aux stupéfiants. Les peines encourues peuvent être très lourdes dans certains pays, la réclusion à perpétuité voire la peine de mort.
Tout ressortissant français condamné dans un pays étranger peut faire l’objet de poursuites et de condamnations à son retour en France (comme par exemple en matière de tourisme sexuel).

LES ANIMAUX

• Attention, certaines démarches nécessitent jusqu’à 6 mois de délai !
La plupart des pays cherchent à se prémunir contre les maladies véhiculées par les animaux, ce qui se comprend.
• Munissez-vous des certificats de vaccination anti rabique et de bonne santé, en prenant garde aux délais de validité.
• Sachez que certains pays empêchent l’entrée des animaux sur leur territoire et que d’autres exigent un permis d’importation.
www.30millionsdamis.fr/mon-animal-et-moi/conseils/vacances/partir-en-vacances-avec-son-animal.html
Voyager avec son animal ça ne s’improvise pas !

LA SÉCURITÉ

• Lors de vos déplacements à l’étranger, n’acceptez jamais un colis d’un inconnu. Ce paquet peut en effet contenir des stupéfiants ou des explosifs.
• N’emportez en vacances qu’un minimum d’objets de valeur et de bijoux.
• Déposez vos objets de valeur, documents, bijoux et devises aux coffres-forts des hôtels.
• Ne laissez aucun objet de valeur à la vue du public dans un véhicule en stationnement.
• Evitez les aires de stationnement désertes (les parkings privés et surveillés sont plus sûrs).
• Ne vous laissez pas aborder dans la rue par des inconnus qui vous offrent leurs services gratuitement (notamment dans le cas d’accident de voiture).
• Refusez toute boisson ou mets offerts par un inconnu.

La rubrique « Dernière Minute » sur le site du ministère des affaires étrangères, vous tient informés des derniers évènements qui se sont déroulés dans le monde (troubles à l’ordre public, épidémies, agressions d’étrangers, etc...)
www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

AUTOMOBILE

Informez-vous sur les règles du code de la route local.
Si vous utilisez un véhicule automobile, munissez-vous des documents suivants :
• Carte grise.
• Carte internationale d’assurance (renseignez-vous sur sa validité selon le pays où vous vous rendez).
• Permis de conduire international (à demander à la préfecture ou à la sous-préfecture de son lieu de résidence).
• Carnet de passage en douane (délivré exclusivement par les automobiles clubs) s’il est exigé.

DOUANE

Certains pays interdisent l’entrée sur leur territoire de produits alimentaires, d’équipements divers tels : les appareils photo, les postes à transistors, les magnétophones, les magnétoscopes, etc.
> Renseignez-vous auprès des services consulaires ou des offices de tourisme du pays de destination. L’importation en France, l’exportation de France ou la simple détention de produits contrefaisant des marques constitue un délit douanier qui vous expose à des sanctions douanières et pénales.
www.douane.gouv.fr/articles/c716-contrefacon

INFORMATIONS TOURISTIQUES

Les guides touristiques disponibles dans le commerce sont des sources précieuses d’informations sur l’histoire, le contexte sociopolitique et la vie quotidienne dans une région du monde donnée, qui peuvent permettre aux voyageurs de mieux comprendre un pays et ses habitants et ainsi, de profiter, sans prendre de risques inutiles, de ses richesses en toute connaissance des dangers potentiels.